En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Aller à : Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Antonio Vivaldi. - L'oraccolo in Messenia. - Virgin Classics, 2010

Pour les timides qui n'osent se frotter ni à la musique baroque ni à l'opéra et pensent n'aimer de la "grande musique" que les Quatre saisons, ce disque est parfait. Pour les autres aussi.

En 1738, Vivaldi a déjà soixante ans lorsqu'a lieu la première représentation de son opéra à Venise. Il pense le modifier pour le proposer plus tard à Vienne. Mais le projet ne vit jamais le jour et trois ans plus tard Vivaldi meurt, seul et pauvre. Ses partitions disparaissent.

L'illustre violoniste et chef d'orchestre italien Fabio Biondi les a retrouvées à la Librairie du Congrès de Washington et restitue les parties définitivement envolées. En 2011, il remporte un triomphe lors de l'ouverture du Festival Résonnances de Vienne, entouré du casting prestigieux présent sur ce disque : les mezzo-sopranos Ann Hallenberg, Vivica Genaux et Romina Basso, l'étoile montante qu'est la soprano Julia Lezhneva, le ténor Magnus Staveland et le haute-contre Xavier Sabata. Et bien entendu, son orchestre baroque, l'Europe Galante pour coloriser le tout.

Ecoutez sur YouTube