En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Aller à : Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Le grand théâtre de l’amour, récital Rameau, Erato, 2013 : Un récital éblouissant

 L'interprète

Sabine Devieilhe est une jeune soprano colorature, née le 12 décembre 1985 à Ifs, dans le Calvados. Ses études de musique débutent à douze ans par l’étude du violoncelle au conservatoire de Caen. Elle étudie ensuite la musicologie, la pratique d’orchestre et de chœur. Pourtant, c’est en 2008 au conservatoire de Paris qu’elle rencontrera son destin de soliste dans la classe de chant de Pierre Mervant. Dès 2013, elle remporte la Victoire la Musique « révélation lyrique ». En janvier 2014, elle triomphe à l’Opéra Comique dans le rôle de Lakmé de Léo Delibes. Ce récital autour de Rameau est à ce jour son premier enregistrement.

L'album

Sabine Devieilhe a pratiqué longuement le violoncelle baroque. On ne s’étonnera donc pas du choix de ce compositeur, ni de découvrir avec quelle aisance elle voyage dans sa musique, portée par l’ensemble châtoyant Les Ambassadeurs, d’Alexis Kossenko. Sa voix aux aigus clairs sait se faire enjouée dans Platée, candide dans la Nérine des Paladins, et dramatique dans les Boréades ou les Indes Galantes. Les critiques parlent d’une « émotivité juste » et d’une « sensibilité incroyable ». Cette artiste semble au seuil d’une carrière prometteuse.

MUSIQUE BAROQUE

Alexis Kossenko et Sabine Devieilhe présentent leur projet (Vidéo YouTube)