En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Aller à : Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Un "Immortel" consacré par la Pléiade de son vivant

Jean Bruno Wladimir François-de-Paule le Fèvre d’Ormesson dit Jean d'Ormesson est né à Paris, le 16 juin 1925, d'une famille issue de la noblesse de robe. Son père est ambassadeur de France. Jean d'Ormesson passe son enfance au Château de Saint-Fargeau qui appartient à sa mère, épisode qu'il raconte  dans son roman "Au plaisir de Dieu" (1974).

Agrégé de philosophie et  normalien, Jean d'Ormesson est nommé en 1950 secrétaire général du Conseil international de la philosophie et des sciences humaines à l'UNESCO et  il devient président de ce même Conseil en septembre 1992.  

S' il publie son premier roman "L'amour est un plaisir" en 1956, sa carrière littéraire débute réellement avec son premier grand  succès de librairie "La Gloire de l'Empire"  récompensé par le Prix du roman de l'Académie française en1971. 

Journaliste, il  occupe la place de directeur général du Figaro de 1974 à 1977 .

Jean d'Ormesson est élu à l‘Académie française, le 18 octobre 1973. Il entre dans la prestigieuse Bibliothèque de la Pléiade en avril 2015.

Son érudition, sa culture encyclopédique, sa malice et son sens de l' humour ...font de Jean d'Ormesson un personnage éminemment médiatique. Il est entre 1975 et 1990 l'écrivain le plus souvent invité à "Apostrophes", l'émission de Bernard Pivot..

Jean d'Ormesson a publié une quarantaine de livres souvent autobiographiques où l'on retrouve ses thèmes de prédilection : Dieu,  la vie, la mort, le bonheur, la vérité...

Rappelons que sa fille Héloïse d'Ormesson a fondé en 2004 une maison d'édition qui porte son nom.

 

OPAC Sélection de notices